boutons douloureux sur la vulve

Soigner les Boutons sur la Vulve et le Vagin : 7 Causes et 10 Remèdes

Partager !

Pour toutes personnes, la partie génitale est toujours une source d’embarras, et cela s’amplifie lorsque cette partie souffre d’une affection quelconque, comme des boutons sur la vulve (blancs, rouges) par exemple, et surtout chez les femmes.

Quelques unes peuvent vraiment en être effrayées, spécialement les plus jeunes, car elles ne les ont jamais eus, et certaines peuvent ressentir même de la honte. Alors on pose ces questions : « quels sont ces boutons du vagin ? Comment les repérer ? Peuvent-ils être traités ? »

Vous pouvez trouver les réponses chez les médecins et les gynécologues vu leurs expériences et connaissances. Cependant cet article pourra vous aider dans une certaine mesure ; il vous apportera la définition des boutons vaginaux, leurs symptômes, et finalement quelques remèdes et traitements.

Définition du vagin et de la vulve

Avant de traiter le sujet des boutons sur le vagin ou des boutons sur les lèvres vaginales, vous êtes censé d’abord comprendre les différences entre le vagin et la vulve.

Une vulve est souvent représentée comme la plupart des sections du système reproductif d’une femme. D’autre part, le vagin est un muscle, c’est le tube qui relie la vulve au col utérin ou l’ouverture de l’utérus.

La vulve d’une femme se compose des petites lèvres, des grandes lèvres, et des glandes Bartholin. Les petites lèvres sont des tissus muqueux petits et minces qui entourent les parties d’ouverture d’un vagin.

boutons sur le vagin
boutons sur le vagin

Les grandes lèvres sont les plus grandes de la vulve. Les poils pubiens commencent à croître à partir des grandes lèvres vers les autres parties supérieures de l’aine. Enfin, les glandes du Bartholin sont responsables de la production de lubrifiants tels que le mucus.

Avec cette compréhension, une femme peut mieux connaitre l’appareil génital et ensuite les boutons vaginaux. Les gens les appellent des boutons de vagin, mais dans des conditions normales, ils sont trouvés sur la vulve.

Boutons sur la vulve et le vagin

Les experts ont continuellement conseillé aux femmes que la présence de boutons ou de masses près du vagin n’est pas nécessairement un problème ou un symptôme de maladies sexuellement transmissibles.

D’autre part, ils expliquent que ces boutons sont très normaux et peuvent être présents chez les femmes. Donc, la question est maintenant, « Comment ces boutons sur la vulve est causé ou d’où vient-il ? »

Causes des boutons sur la vulve et le vagin

Il y a plusieurs causes qui incluent ;

Les kystes

Parfois, les boutons sur la vulve sont bien liés aux kystes. Ils sont des masses ou des boutons qui résultent du blocage des glandes cutanées.

Les kystes ne se trouvent pas seulement près du vagin, mais aussi dans d’autres parties du corps humain. En outre, ils peuvent apparaître chez les femmes et les hommes.

Même si cela peut sembler normal chez les femmes, ce dernier peut être compliqué dans certaines conditions, c’est pour cela qu’il faut que vous compreniez les différents types de kystes génitaux chez la femme.

Un des types les plus compliqués de kystes génitaux chez les femmes est le kyste de la glande de Bartholin. Comme on l’a vu plus tôt, les glandes du Bartholin sont responsables de la production de mucus et d’autres lubrifiants dans le vagin.

Les experts médicaux ont indiqué qu’il y a un risque que ces glandes peuvent s’obstruer, ce qui conduit souvent à la formation de masses qui peuvent être douloureuses parfois.

Les glandes sudoripares obstruées

Des glandes sudoripares obstruées pourraient conduire à des boutons sur la vulve. Une fois que les glandes sudoripares et les canaux la peau de la vulve ne parviennent plus à sécréter leur contenu, comme requis.

Lire Aussi :  Boutons dans la Bouche (Blancs - Rouges) : 13 Remèdes Naturels

Lorsque cela se produit, elles sont susceptibles de conduire à la formation de qui démangent, et ces boutons créent une gêne et un inconfort. L’état obstrué ou bloqué des glandes sudoripares est souvent appelé hidrosadénite suppurée.

Cette condition conduit souvent à la formation de boutons qui sont assez douloureux. La douleur et la rougeur accompagnent souvent des ampoules qui se forment à la suite de cette maladie.

Parfois, la situation pourrait s’étendre de la zone du vagin vers l’anus. Cependant, plusieurs traitements et remèdes maison peuvent être utilisés pour lutter contre cet état.

boutons sur la vulve
boutons sur la vulve – sources : 1. 2. 3. 4. 5. 6

Acrochordons de la peau

Les acrochordons de la peau (ou Molluscum pendulum) sont d’autres facteurs qui peuvent causer des boutons près des zones vaginales d’une femme.

Les experts médicaux définissent les acrochordons de la peau comme des croissances sur les muqueuses de la vulve. Les croissances semblent être charnues et irrégulières.

Ils donnent une sensation de démangeaisons et peuvent causer de l’inconfort chez la femme. Les remèdes pour cette condition sont assez efficaces.

Infections sexuellement transmissibles

Enfin, il y a des cas extrêmes où une femme commencera à remarquer des boutons qui sont anormaux, et dans la plupart des cas, ils sont causés par des maladies sexuellement transmissibles.

Si une femme a des rapports sexuels non protégés avec un individu malade et infecté, alors elle est exposée à un risque élevé d’attraper la même infection.

La formation de boutons sur la vulve et le vagin d’une femme peut être l’un des premiers signes, et le cas s’empire si elle n’est pas traitée rapidement.

1 – Le papillomavirus humain

Le VPH est l’une des IST qui peut conduire à la mise au point de boutons du vulve. La recherche a indiqué que le virus est souvent disponible dans différentes souches où certaines peuvent conduire au cancer du col utérin et d’autres peuvent conduire à des verrues génitales.

Les verrues génitales sont les infections qui peuvent conduire à des boutons rugueux dans les zones vaginales d’une femme.  Les boutons ont tendance à se répandre très vite si elles ne sont pas traitées avec précision par un médecin.

2 – L’herpès génital

C’est une autre IST qui est très fréquente chez les femmes. Elle conduit souvent à la formation de boutons douloureux sur la vulve et certaines parties du vagin.

Les boutons sont très irritants, et si vous les grattez, des plaies qui ressemblent à des piqûres d’insectes persistent. Les boutons sont observés sous forme de petites grappes qui se propagent très rapidement.

Une fois que deux ou plusieurs grappes se combinent, elles forment des plaies qui sont très douloureuses et les soins médicaux sont souvent nécessaires pour contrôler la situation.

3 – Le molluscum contagiosum

Enfin, les experts en santé ont observé que les boutons sur la vulve peuvent également être observés lorsqu’une une femme partage ses culottes, sous-vêtements ou des serviettes avec des individus qui ont été infectés par le molluscum contagiosum.

C’est une infection particulière qui est très contagieuse. Elle conduit souvent à des bosses autour des grandes lèvres de la femme.

Elle doit être traitée très rapidement pour s’assurer que l’infection n’atteint pas un stade avancé, qui est difficile à contrôler et à guérir.

4 Traitements nécessaires

boutons douloureux sur la vulve
boutons douloureux sur la vulve

Puisque les boutons sur le vagin peuvent être irritants et peuvent également causer un certain malaise, le traitement est d’une grande importance.

L’identification de la cause donne la direction sur la façon dont ils peuvent être traités. Une fois la cause identifiée, les mesures de traitement suivantes peuvent être prises.

Lire Aussi :  Comment la Levure de Bière traite l'acné ?

Maintenir une bonne hygiène

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’une des causes des boutons sur la vulve est le blocage des glandes sudoripares.

Les obstructions des glandes sudoripares peuvent être le résultat d’une obstruction des pores de la sueur autour des organes génitaux. Le nettoyage régulier autour des parties génitales permet de nettoyer les pores et cela permet l’excrétion normale de la sueur.

Cure thermale

Pour utiliser cette thérapie, la femme imbibe une serviette dans l’eau chaude et l’essore avant de la placer autour de son organe génital. Cette cure devrait être répétée plusieurs fois en une journée pour augmenter son efficacité.

Médicaments

En outre, la médication et la médecine moderne sont le choix le plus pratique. Dans ce cas, une personne doit demander un avis médical. Les antibiotiques oraux et locaux, peuvent être utilisés en fonction de la cause de ces boutons vaginaux.

Évitez d’éclater les boutons sur le vagin

L’éclatement de ces boutons expose une personne au risque de propagation de l’infection. Néanmoins, il peut conduire à une augmentation du nombre de boutons déjà présents. Après son traitement, on doit laisser le bouton disparaître naturellement.

Remèdes maison naturels pour traiter les boutons vaginaux

Certaines femmes peuvent discuter à propos de ce problème, d’autres le trouvent gênant, quelque soit le cas, les boutons vaginaux peuvent être traités par des médicaments ou par des remèdes maison.

Les remèdes maison sont également considérés comme des moyens naturels pour les traiter. Dans ce qui suit on essayera d’exposer quelques remèdes efficaces contre les boutons sur la vulve et le vagin .

boutons sur la lèvre du vulve
boutons sur les lèvres vaginales

Toujours garder la zone vaginale sèche et propre

Les bactéries causant l’infection se développent habituellement dans les conditions humides et tièdes, alors le maintient de la zone vaginale sèche et propre limite la croissance bactérienne et fongique.

On peut utiliser un séchoir doux ou une serviette souple. Il ne faut pas laisser la zone vaginale se mouiller.

Évitez de gratter la zone vaginale

Les boutons sur la vulve tendent à être extrêmement irritants, ce qui pousse plusieurs femmes à gratter la zone vaginale.

Le fait de gratter la zone génitale augmente le risque de propagation de l’infection. C’est la raison pour laquelle il n’est pas du tout recommandé.

Portez des sous-vêtements en coton

Le coton est considéré comme le meilleur absorbeur d’humidité. Par conséquent, le coton absorbera l’humidité autour de la zone génitale et empêchera la propagation de l’infection car il laisse la zone fraîche et sèche. De plus, puisque le coton est un tissu naturel, il assurera plus de confort.

Usage de l’huile essentielle de lavande

L’huile de lavande est considérée comme la plus efficace puisqu’elle possède des propriétés antiseptiques et curatives.

Les propriétés antiseptiques de l’huile de lavande aide à guérir ces boutons vaginaux. L’application de l’huile de lavande dans la zone affectée aide à mieux traiter le problème. Avant d’utiliser l’huile de lavande, on doit laver et sécher la zone vaginale.

Le vinaigre de cidre pour traitert des boutons sur les lèvres vaginales

Le vinaigre de pomme de cidre est un agent antifongique et antibactérien extrêmement efficace. Les boutons sont causés par des bactéries, ces dernières peuvent être prises en charge par le vinaigre de pomme de cidre.

  • Les médecins recommandent qu’on doive mélanger une tasse de vinaigre de cidre avec une tasse d’eau.
  • Il faut laver la zone vaginale 2-3 fois par jour à l’aide de ce remède.
  • L’acide acétique ne contribue pas seulement à guérir les boutons sur la vulve, mais aussi aide à les prévenir.
Lire Aussi :  Comment utiliser l'aloe vera contre l'acné et les cicatrices

Utilisation du sel d’Epsom

Lorsque le sel d’Epsom est mélangé avec de l’eau, il n’agit pas seulement comme un antibactérien, mais aussi comme un antifongique.

Comme discuté plus tôt, on peut avoir des boutons douloureux sur le vulve, et le sel d’Epsom aide à soulager la douleur autour des organes génitaux. On devrait laver la zone vaginale deux fois par jour pour un traitement efficace.

Prévention

Depuis toujours, la prévention et la protection sont toujours mieux que guérir, voici plusieurs moyens de prévention des boutons vaginaux.

Utiliser le préservatif pendant les rapports sexuels

Comme discuté précédemment, une des causes des boutons sur la vulve est les maladies sexuellement transmissibles. Ces maladies sont transmises en raison du sexe non protégé qui permet le mélange des fluides corporels avec une personne infectée.

En utilisant un préservatif pendant les rapports sexuels, on diminue les risques de la transmission des MST, et alors, la prévention des boutons vaginaux.

Une bonne hygiène

Le blocage des glandes sudoripares peut causer ces boutons. Les glandes sudoripares peuvent se bloquer en raison de l’obstruction des pores de sueur présents sur la peau, ce blocage est causé par l’accumulation de saleté sur la surface de la peau.

Par conséquent, il est conseillé de s’assurer que la zone vaginale est toujours propre.

PS : Cependant il ne faut pas utiliser des produits agressifs, car ils peuvent altérer la flore vaginale et causer d’autres problèmes. Évitez une hygiène excessive et exagérée.

Assurez-vous que la zone vaginale est toujours sèche

Les infections bactériennes et fongiques prospèrent dans les endroits humides et chauds. Le vagin n’est pas une exception.

Les femmes devraient s’assurer qu’elles sèchent bien leur vagin après avoir pris un bain afin qu’elles ne puissent pas créer un bon environnement pour que les bactéries s’y développent.

Évitez l’éclatement des boutons existants

L’éclatement des boutons existants expose une personne à un haut risque de propagation de l’infection d’une région à l’autre.

Une fois qu’une femme a identifié une masse ou un bouton dans le vagin, elle doit faire une consultation médicale en premier lieu, sinon utiliser l’un des remèdes maison mentionnés ci-dessus pour se débarrasser du bouton.

Dans le cas d’un bouton autour du vagin, on doit éviter de l’éclater et consulter un médecin.

Porter des vêtements et des sous-vêtements lâches et en coton

Les vêtements lâches réduisent la surface de contact autour de la zone vaginale, ainsi ils permettent à l’air frais de circuler dans et autour la zone vaginale.

Ils réduisent les bactéries. En outre, le coton absorbe la sueur et l’humidité autour de la zone vaginale réduisant ainsi les risques d’infection.

Conclusion

Cet article est d’une grande importance pour celles qui avaient des questions sur les boutons sur la vulve et le vagin.

Bien que les boutons vaginaux soient considérés comme normaux chez les femmes, ils ne devraient pas être pris à la légère parce qu’ils peuvent avoir des effets graves, comme la perte de la libido et l’impuissance.

Vous n’avez pas à vous sentir gênée lorsque vous les découvrez, car ils sont curables. Dans le cas où vous n’êtes pas assez courageuse pour visiter un médecin, vous pouvez faire usage de remèdes maison mentionnés ci-dessus.

En outre, ils sont évitables, et depuis la prévention est mieux que guérir, vous devriez prendre des précautions après le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer