Boule sous l’aisselle (Petite, Douloureuse, Cancer): Causes et Traitements

Partager !
  • 18
    Partages

Avertissement important : L'information contenue sur le site est destinée uniquement à des fins d'information et d'éducation.Veuillez consulter un médecin avant d'apporter des changements à votre alimentation ou de prendre des suppléments qui pourraient interférer avec vos médicaments.


 

Une boule sous l’aisselle (petite, douloureuse) peut être causée par un kyste, un lipome, des poils incarnés (après le rasage), un cancer, des problèmes métaboliques liés à la thyroïde, …

Cette zone qui est relativement sensible, sa localisation favorise l’exposition le développement des germes.

Dans certains cas, elle peut s’accompagner par d’autres symptômes : douleur, pus, mauvaise odeur, ecchymoses, ou nausée.  Afin de mieux établir un bon diagnostic et traitement, une biopsie ou une échographie peut être utilisée par votre médecin en cas de nécessité.

Lisez cet article pour savoir plus sur les causes et les traitements de ces masses douces.

À quoi elles ressemblent ? Il est facile de les confondre avec les boutons du rasage, des poils incarnés ou même des ganglions lymphatiques gonflés. Les images incluses dans cet article devraient vous aider à mieux différencier les cas. Nous avons également inclus des photos aussi.


Pourquoi j’ai une boule sous l’aisselle (petite, douloureuse) ?


Qu’est-ce qui provoque une boule sous l’aisselle ? Un certain nombre de raisons peut expliquer ces bosses ou nœuds.

Pour les hommes et les femmes, la plupart des causes sont similaires, sauf pour quelques-uns, comme il est indiqué ci-dessous. Les causes peuvent être des maladies moins graves, ou bien plus graves comme le cancer.

Vous remarquerez peut-être que vous avez une boule dure après un vaccin, un rasage, une mastectomie… etc. Pour d’autres personnes, des petites grappes d’aisselles peuvent être causées par des infections, des MST, des allergies, de l’acné, du stress, etc.

Voici les causes en détail : 

petite boule sous l'aisselle

1 – Une boule sous l’aisselle après le rasage


Pourquoi elle est apparue  après le rasage ? Le rasage provoque souvent des brûlures et des boutons. Les personnes qui se rasent les aisselles peuvent facilement avoir des bosses en raison de l’irritation de la peau par les rasoirs.ras

Les boutons ne sont pas trop petits. Ils résultent d’une irritation cutanée, avec des poils recourbés et qui repoussent sous la peau. Au début ils apparaissent comme des petits boutons, ensuite ils peuvent devenir des gros kystes ou boutons.

2 – Les poils incarnés se bloquent sous les bras


Une autre conséquence du rasage qui est étroitement liée aux boutons causés par le rasoir : c’est les poils incarnés. Les poils rasés se développent et se recourbent à l’intérieur de la peau. Ils peuvent également provoquer des poils incarnés au niveau des aisselles.

Ne les confondez pas avec d’autres symptômes qui sont plus graves. Ils donnent un point sombre au centre. Cette localisation représente le follicule pileux piégé sous la peau.

Normalement ils ne représentent pas un problème grave et devraient disparaître seuls. Mais lorsqu’ils sont infectés par des bactéries, le poil incarné peut donner un kyste, et ainsi un traitement à l’aide des antibiotiques peut être sollicité.

3 – Les ganglions lymphatiques gonflés ou élargis


La troisième cause probable est un ganglion lymphatique gonflé. Mayo Clinic note que les ganglions lymphatiques enflés sont dispersés dans différentes régions du corps, comme le cou, derrière les oreilles, la mâchoire, la région de l’aine et les aisselles.

Un gonflement douloureux est dû à des infections. Comme les ganglions lymphatiques tentent de lutter contre les infections virales, fongiques et bactériennes, ils deviennent très actifs et gonflés, et commencent à vous faire du mal.

« Les glandes dans l’aisselle peuvent gonfler à plus de quelques centimètres en réponse à une infection ou à une maladie. Les glandes gonflées redeviennent normales, généralement, lorsque vous récupérez. « [Source – nhs.uk].

Les ganglions lymphatiques gonflés peuvent être accompagnés par d’autres symptômes tels que la mollesse (masse molle), la fièvre et des sueurs nocturnes similaires à celles de la ménopause, signalant toutes une infection.

4 – Une boule indolore


Le lymphome, également appelé cancer lymphatique, se traduit par certains symptômes, y compris une boule indolore.

Selon le site Web Cancer Research UK, l’un des symptômes les plus courants d’un type de cancer appelé lymphome de Hodgkin (Hodgkinien) est une boule sous l’aisselle qui n’est pas douloureuse.

Ce nœud peut également se produire dans le cou ou l’aine, car ce sont les zones primaires qui regroupent des ganglions lymphatiques dans le corps.

Lire Aussi :  Grains de Beauté Rouges et gonflés : Tout ce que vous devez savoir

Environ 7 personnes sur 10 (70%) diagnostiquées avec un lymphome de Hodgkin ont un ganglion lymphatique gonflé (dans l’aine, le cou ou les aisselles).

D’autres symptômes peuvent inclure une transpiration intense, surtout la nuit, des démangeaisons dans la zone qui se trouve sous le bras et une perte de poids inexpliquée (amaigrissement).

boule sous l'aisselle et le cancer

Des ganglions lymphatiques gonflés

5 – Les antitranspirants, les désodorisants, et les allergies


Les antitranspirants et les déodorants peuvent-ils la cause ? Oui, la réaction aux produits chimiques (comme l’aluminium) dans ces produits peut provoquer une réponse qui laisse des bosses sur la peau.

Une autre raison est que les antitranspirants sont destinés à empêcher une transpiration excessive. Cela peut provoquer des boutons dus à des pores de sueur obstrués sur la peau.

Les boutons et les bosses sont fréquents après l’exercice ou après avoir levé des poids, surtout parce que vous êtes susceptible d’avoir utilisé des antitranspirants pour contrôler la sueur.

Des réactions allergiques peuvent également causées par certains médicaments. Il s’agit notamment de l’iode, des sulfamides et des pénicillines. Dans ce cas, l’effet est réversible, les boules disparaissent habituellement lorsque l’allergène ou l’agent irritant est enlevé.

6 – Boules douloureux à cause de l’hidrosadénite suppurative


Avez-vous une boule axillaire qui est douloureuse au toucher ? Une masse musculaire pénible chez les hommes et les femmes, ainsi que les adolescentes est parfois causée par une infection appelée l’hidrosadénite suppurative.

C’est une infection des glandes sudoripares par les bactéries. L’inflammation peut se propager dans la région de l’aine et provoquer plusieurs symptômes, y compris :

Les antibiotiques oraux sont utilisés pour soulager et traiter les boutons axillaires douloureux. Comme l’infection des glandes sudoripares est fréquente chez les hommes que chez les femmes, votre médecin pourrait prescrire des anti-androgènes comme traitement concluant.

D’autres médicaments incluent des traitements immunomodulateurs. La chirurgie est également une option pour éliminer les glandes sudoripares enflammées.

7 – Lipome mobile


Des lipomes, des kystes sébacés ou des boutons gras peuvent également se former sous la peau au niveau des aisselles. C’est une «masse grasse qui se situe le plus souvent entre votre peau et la couche musculaire sous-jacente» [Mayo Clinic].

Les cellules grasses s’accumulent sous une mince capsule fibreuse sous votre peau. Cela les rend mobiles, semblables à des petites masses lipidiques comme ils se déplacent avec la peau. Les symptômes comprennent ce qui suit :

  • Les lipomes « sont mobiles et ont une consistance douce et caoutchouteuse ». [WebMD]
  • Ils sont des croissances des tissus (lipidiques et épithéliaux surtout) mous indolores
  • Boulettes ou nœuds axillaires indolores.
  • N’augmentent pas de taille (restent à peu près la même taille depuis des années)

Comme ils ne causent pas de douleur, les lipomes et les kystes sébacés sont habituellement ignorés et négliger jusque ce qu’ils guérissent d’eux-mêmes.

S’ils sont assez larges pour provoquer un malaise esthétique, ils peuvent être enlevés chirurgicalement après une biopsie ou une échographie pour s’assurer qu’ils sont en effet des lipomes.

boule sous l'aisselle chez l'homme

boule sous l’aisselle chez l’homme

8 – Boule sous l’aisselle et le cancer du sein chez les femmes


Susan G. Komen pour l’organisation Cure rapporte qu’une bosse douloureuse chez les femmes est susceptible d’être un signe de cancer du sein. « L’état des ganglions lymphatiques est lié à la taille de la tumeur.

Plus la tumeur est grande, plus il est probable que le cancer du sein est positivement un ganglion lymphatique (les ganglions lymphatiques axillaires contiennent du cancer). « Voir une image ci-dessous du cancer du sein par rapport aux ganglions lymphatiques axillaires.

En règle générale, les bosses dures, les boutons gonflés et récurrents autour des aisselles, la clavicule peuvent être un signe de cancer du sein qui touche les ganglions lymphatiques dans ces régions.

Parfois, il s’agit d’un signe précurseur qui peut se produire avant même que vous puissiez sentir une boule dans votre sein.

9 – Bouton de l’aisselle après le vaccin contre la grippe ou une autre vaccination


Les immunisations peuvent avoir leurs effets secondaires, en particulier au niveau ou à proximité du site d’injection. Certains vaccins peuvent provoquer des ganglions lymphatiques gonflés.

Selon Arti Sharma, MD [MedHelp], «Les effets secondaires des vaccins Tdap sont la fatigue et des ganglions lymphatiques gonflés. Bien que le vaccin contre l’hépatite A puisse causer des cloques, de la fièvre et des glandes gonflées sous l’aisselle, au niveau du cou ou de l’aine.

Si vous avez souffert des symptômes du rhume et avez eu un vaccin contre la grippe, vous risquez également d’avoir des effets secondaires quasi similaires dans les zones contenant des ganglions lymphatiques.

Certaines personnes vous conseillent de voir votre médecin traitant pour un examen et un traitement appropriés, car il se peut qu’il n’y ait aucun rapport entre le vaccin antigrippal que vous avez eu et les symptômes dont vous souffrez.

Lire Aussi :  L'acide salicylique contre l'acné : Les avantages et Les inconvénients

10 – Kyste, furoncle, et bouton


Les abcès, les kystes et les boules peuvent commencer comme de grosses bosses dans l’aisselle. Ceux-ci proviennent principalement de boutons infectés qui sont causés par le rasage.

Les kystes liés aux poils incarnés et les boutons infectés, sont généralement causés par des staphylocoques ou SRAM (Staphylocoque Résistant à la Méticilline), et peuvent se transformer en grosses furoncles ou boutons.

Les kystes sont habituellement remplis de pus. Les bosses ou les boutons jaunes indiquent une infection qui est en cours. Le pus vert est également un signe certain d’infection – généralement une infection bactérienne à un stade avancé.

11 – Les infections virales, les MST, le VIH et l’herpès


Le VIH (SIDA), l’herpès, la varicelle et d’autres infections virales, y compris certaines MST, sont également susceptibles de se traduire par des symptômes qui se manifestent sous les aisselles.

Les ganglions lymphatiques peuvent filtrer les cellules des agents pathogènes infectieux dans la lymphe et ensuite se gonfler.

Le gonflement et la douleur résultant sont causés par une inflammation qui prend lieu, alors que le système immunitaire tente de se débarrasser des agents pathogènes.

12 – Thyroïde ou hyperthyroïdie


Lorsqu’il existe une surproduction d’hormones thyroïdiennes dans le corps, une boule pourra s’installer au niveau des aisselles. Les glandes peuvent gonfler.

petite boule sous l'aisselle non douloureuse

sources : 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7. 8

Outre les problèmes de la thyroïde, le stress ou les changements hormonaux pendant les menstruations et la grossesse peuvent les causer.

Celles-ci sont causées par la surproduction de sébum qui obstrue les pores et provoque des boutons, des points blancs et d’autres pustules peuvent éventuellement se développer.

13 – Augmentation mammaire et à la mastectomie


Les procédures chirurgicales autour de la zone du sein, telles que la mastectomie et l’augmentation de la taille du sein, peuvent également conduire à des nœuds durs. Le type le plus courant est connu sous le nom de siliconomes.

Ce sont des inflammations causées par des implants mammaires de silicones. Ils conduisent à des «connues sous le nom de de siliconomes».

D’autre part, les boules d’aisselles post-mastectomie pourraient être un symptôme du cancer du sein récurrent (récidive du cancer du sein ou métastase à distance). Cela peut se produire même six mois ou plus après l’élimination des tissus mammaires affectés par le cancer.

Une autre explication est que le cancer de la peau (mélanome) autour de cette zone pourrait commencer à se former. Consultez votre médecin dès que possible si vous voyez de tels symptômes.

En général, elles sont liées aux boules axillaires. Les problèmes vasculaires ou veineux, le lymphœdème et certaines maladies peuvent provoquer des boules sous l’aisselle, qui peuvent atteindre la taille d’une balle de golf.

Ces croissances peuvent être douloureuses ou indolores, mais de tels symptômes ne doivent jamais être ignorés car ils pourraient signifier la présence d’un cancer chez les hommes et les femmes.

Symptômes associés


En plus de trouver d’apercevoir des boules axillaires, vous pourriez également éprouver un certain nombre de symptômes.

La douleur, une sur-croissance visible, des démangeaisons, la fatigue et la fièvre, tous font partie des symptômes courants des infections. Voici d’autres symptômes :

  • Elle apparaître dans l’aine, probablement à cause des ganglions lymphatiques gonflés.
  • Des douleurs mammaires. Cela peut être une douleur chronique ou aiguë.
  • Certaines personnes peuvent avoir une boule sous l’aisselle pendant des années. Parfois elle apparaît, parfois elle disparaît.
  • Les nœuds dans l’aisselle qui grandissent rapidement et qui deviennent plus gros peuvent être des tumeurs et devraient être signalés à votre dermatologue/médecin traitant immédiatement.
  • Une boule qui démange ne devrait pas être ignorée. Cela pourrait être une verrue ou une croissance cancéreuse.
  • Les kystes des poils incarnés sont connus par la présence de pus, en particulier lorsqu’ils sont éclatés, écrasés ou pressés, accompagnés parfois par une odeur nauséabonde.
  • Elles peuvent être invisibles ou profondes (gauche ou droite).
  • Une nausée dans certains cas, accompagnée d’une fatigue et d’une asthénie.

Boule rouge chez l’homme


Elles apparaissent, d’une manière presque égale, chez les hommes et les femmes. Cependant, selon certaines sources, une boule sous l’aisselle chez les hommes est due à une transpiration excessive ou à une condition connue sous le nom d’hidrosadénite suppurée.

Surtout, si les hommes fournissent beaucoup d’effort dans la salle de sport, ils sont susceptibles d’obtenir d’avoir des boutons ou des boules rouges en raison d’une inflammation ou d’un traumatisme causé par le contact répété avec la peau.

Selon NHS, si elle est rouge et chaude, indique la présence d’une infection. Cela pourrait également signifier qu’il y a des blessures sur la peau autour de la zone. Informez votre médecin pour obtenir d’autres conseils, un diagnostic et un traitement.

boule douloureuse sous l'aisselle

Boule tendre chez les femmes


Chez les femmes, elles sont susceptibles d’être un signe d’infection ou de cancer du sein. Si la elle est arrondie, volumineuse et prend la taille d’une balle, elle pourrait traduire l’extension du tissu mammaire. Cette condition s’appelle hyperadenia.

L’hyperadenia se caractérise par une boule dure dans la région de l’aisselle et est fréquente pendant la grossesse lorsqu’il existe une croissance rapide des tissus.

Lire Aussi :  Boule Derrière l'oreille (Dure, Petite, Cancer) : Causes et Traitements

Il est probable qu’il y ait une réduction de sa taille après l’allaitement maternel. Lorsqu’il y a une infection du tissu mammaire, vous risquez de ressentir une boulette intraveineuse douloureuse.

Petite boule sous l’aisselle


Quelle est sa taille normale qui apparaît sur la peau ? Elles peuvent facilement augmenter de taille et se transformer. Chez certaines personnes, elle peut apparaître comme une croissance ou une tumeur.

Dans d’autres circonstances, les boules axillaires peuvent passer de la taille d’un pois chiche pour atteindre la taille d’une balle du golf.

  • Si vous voyez un petit nœud croître rapidement à un rythme alarmant, consultez un médecin pour effectuer une biopsie ou un diagnostic.
  • Les grosses boules douloureuses peuvent être une indication d’une infection (virale ou bactérienne) ou d’un cancer.
  • Certaines tumeurs bénignes peuvent être au début des petites croissances, puis croissent avec le temps. Cela pourrait nécessiter un retrait chirurgical.

Si Elle est dure et large ?


Une grosse masse dure peut être un signe sérieux qui ne doit jamais être ignoré. Selon le Dr PJ Hamel du Health Guide, les infections virales et fongiques peuvent provoquer des boules dures dans l’aisselle et les zones proches de la poitrine.

En dehors de ces infections normales, il est facile d’avoir une. Cela peut être douloureux ou indolore et ne doit, en aucun cas, être ignoré. Dans certaines situations, les lipomes et les kystes sébacés peuvent également se présenter comme des boules dures dans l’aisselle.

Quoi qu’il en soit, si vous découvrez un kyste de forte croissance, vérifiez-le auprès de votre dermatologue pour le bon diagnostic et traitement.


Comment éliminer et traiter ces boules


Le traitement dépendra de la cause. Les cancers sont éliminés chirurgicalement ou traités avec une chimiothérapie. Certains remèdes maison peuvent soulager la douleur des poils incarnés et des boutons causés par le rasoir, etc.

Voici comment vous pouvez les débarrasser avec différents traitements :

Les antibiotiques


Lorsqu’elle est un symptôme d’une infection bactérienne, votre médecin vous prescrira des antibiotiques. Les antibiotiques oraux sont des formes communes de traitement car ils agissent plus rapidement. Une fois le traitement terminé, les symptômes devraient commencer à disparaître.

La doxycycline, l’érythromycine et la clindamycine sont quelques-uns des traitements antibiotiques qui peuvent être administrés.

Notez que si vos ganglions lymphatiques gonflés sont causés par une infection virale ou fongique, alors un traitement antifongique ou antiviral pourra soulager l’enflure.

Des compresses chaudes comme remède maison


Les compresses chaudes sont efficaces pour soulager la douleur et l’inflammation.

  • Préparez une compresse chaude en immergeant une débarbouillette dans de l’eau chaude.
  • Laissez-la refroidir un peu.
  • Appliquez-la sur la zone touchée.
  • Asseyez-vous pendant 15 minutes et répétez 4 fois par jour.

Les compresses chaudes ne peuvent que soulager la douleur et sont un remède à court terme. Un traitement approprié devrait être appliqué pour les éliminer.

Si vous allaitez, évitez l’engorgement prolongé avant l’allaitement. Vous devriez également essayer différentes positions pour allaiter afin de trouver le position la plus confortable ou la moins douloureuse.

boule sous l'aisselle

La vitamine E comme cure naturelle


Si vous préférez les remèdes maison pour vous débarrasser d’une boule sous l’aisselle, utilisez de la vitamine E. C’est un antioxydant puissant qui peut vous débarrasser de ces masses rapidement.

Elle est également connue pour réduire le gonflement en empêchant l’accumulation de liquide dans les ganglions lymphatiques. Voici comment :

  1. Prenez des capsules d’huile de vitamine E.
  2. Massez-la avec de l’huile pendant environ 3 minutes.
  3. Répétez deux à trois fois par semaine.

Vous pouvez également incorporer plus d’aliments riches en vitamine E dans votre alimentation. Il s’agit notamment des amandes, des tournesols, des asperges, de l’huile d’olive extra vierge et des nouilles.

Le vinaigre de cidre de pomme


Un autre remède qui peut aider à assécher est le vinaigre de cidre de pomme. Il soulagera également la douleur et l’enflure. Le vinaigre de cidre de pomme a des propriétés antibactériennes et antiseptiques.

  • Faites une solution diluée de vinaigre de cidre de pomme en le mélangeant avec de l’eau en quantité égale.
  • Trempez une boule de coton dans la solution.
  • Appliquez sur la zone touchée de votre peau.
  • Laissez reposer pendant environ 5 minutes.
  • Rincez à l’eau chaude.
  • Utilisez une serviette propre pour sécher.

Répétez ce traitement deux fois par jour jusqu’à ce que la boule sèche ou disparaît.

Chirurgie pour les enlever !!


Un autre traitement implique l’élimination chirurgicale. Au cas où elles sont larges, et causent des inconforts, alors ils peuvent être éliminés par voie chirurgicale.

Cette procédure ne se fait que dans les cabinets médicaux ou les cliniques, et sous la surveillance des chirurgiens spécialisés. N’essayez pas d’éliminer vous-même.

Avant qu’une décision soit prise concernant la chirurgie, la taille doit être examinée. Seuls les grands lipomes ou les kystes sébacés nécessitent une intervention chirurgicale.

Une biopsie est également effectuée, ou une échographie pour déterminer sa nature. « La tumeur (pas le cancer) peut alors être disséquée à partir du tissu environnant ».

3 Comments

  1. nostress42is
    • Audrey
  2. Manue

Add Comment